Scandinavie

Royaumes et politique
Une région jugée sauvage abrite des communautés liées à la mer. Les vikings qui habitent la Scandinavie ont appris à maitriser les flots. L’intérieur des terres composées d’épaisses forêts, impressionnantes montagnes ou profonds marais n’a pas encouragé les communautés à ériger leurs cités loin des mers, lacs ou rivières.

Les terres du nord abritent trois principales cultures viking.

  • Les Danes occupent les terres qui entourent le Kattegat ; le Jutland, la Scania et les îles entre ces deux terres. Ils sont le peuple viking qui a le plus de contacts avec le sud.
  • Les Norvegr, « ceux qui vivent sur le chemin du Nord », habitent principalement dans les fjords qui se jettent dans la mer de l’ouest ou la mer du nord.
  • Les Svaers (ou Swedes) sont installés à l’est. Les principales villes tirent profit des terres plus faciles à cultiver, des forêts et des cours d’eau de cette région. Ils ont également établis de nombreux plus petits comptoirs autour de la mer de l’est, du golfe de Botnie et du détroit au sud des terres Finn.

Les trois grandes régions et cultures se sont formées au cours du sixième siècle. Le royaume Svaer a pendant des siècles été géré par une lignée de Rois aujourd’hui disparus. Mais cette stabilité a permis aux cités Svaers d’être parmi les plus importantes de Scandianvie. Pendant cette période, les Danes ont eu plusieurs renversements de pouvoir qui ont fragilisé l’union. Géographiquement décentré, les Norvegr ont joui d’un certain isolement et étaient organisés en plus petites communautés locales.

C’est il y a seulement 70 hivers, que Ivar Vidfamne a mis fin à la généalogie des anciens Rois Svaers et pour la première fois uni les terres des Svaers et les terres des Danes en un grand Royaume. Il n’a pas pu jouir très longtemps de ce statut et meurt dans des conquêtes en terres Baltes.

Du haut de ses 15 ans, c’est son petit-fils, Harald, qui vient réclamer la couronne, après qu’une série d’attaques aient tués une grand partie de la famille d’Ivar. Harald avait été cachée par sa mère, qui avait prédit les tragédies et formée Harald. Pendant des années, Harald dit la dent de guerre reforge les alliances, mais doit aussi mener un certain nombre de guerres pour s’imposer. Il parvient à reformer le royaume comme l’avait fait Ivar et s’installe à Roskilde pour reigner.

Harald vécu une longue vie et sentant venir la fin de cette dernière, il eut envie de mourir l’épée à la main plutôt que finir en Niflheim. Il convint avec Sigurd Rhing, son vassal gérant les terres Svaer de se défier en une grande bataille.

C’est il y a quelques années que la bataille de Bråvalla prit place, non loin de Vadstena. Les deux armées s’affrontèrent et Harald y trouva la mort. Depuis, les alliances n’ont pas été renouvellées. Le prochain Althing (réunion des clans et nations), prévu à Storholmen, sera sans aucun doute clé pour déterminer l’avenir des terres du nord.

Les Danes sont un peuple qui se forme avec un roi nommé Halfdan. Considéré comme juste et bon, de nombreux Jarls des différentes communautés des îles et de Scania, lui avaient voué allégeance. Halfdan est tué et le trône lui est usurpé par Frodi. Les fils de Halfdan parviennent à reprendre la direction du Danemark un peu plus tard. Hroar et de nombreux héros du Danemark, dont le célèbre Beowulf créent une première période de paix.

Quelques années plus tard Hrolf Kraki (dit la perche ou le grand), fils du frère de Hroar œuvre à aggrandir et moderniser le Danemark. Dès lors, le Danemark comprend le Jutland (Viborg, Ribe), l’île d’Odense, la Scania (Ahus, Lund) et les terres qui remontent vers el Värmland (Storholmen, Skara). Pour les Danes, ces terres correspondent à la définition du Danemark à l’époque de Harald Dent-de-Guerre (aussi nommé Harald à la dent bleue). Hrolf fait passer le Danemark d’une fédération de communautés qui élisent leurs Jarls à un système féodal géré par le Roi. Le peuple voit d’un bon œil cette progression vers une gestion moderne où des seigneurs sont formés à la tâche de diriger un pays.

Pendant le reigne de Harald, le Danemark est le centre de la Scandinavie. Roskilde est la capitale, Ribe le comptoir qui relie les royaumes du sud comme les Francs et les Saxons. Mais le roi est aussi l’élément de cohésion du Danemark. Les jarls des régions ne se connaissent que peu, car les conflits entre régions sont gérés très justement par Harald.

Quand la bataille de Bråvalla prit place, les Jarls et héros se sont fait un devoir d’honorer un roi qu’ils respectaient. Mais avec sa mort, il a laissé un vide et un Danemark désorganisé. Beaucoup de gens sont divisés sur l’avenir et la meilleur chose à faire.

Le Danemark est un centre commercial, carrefour entre les Francs, Saxons, Danes, Norvegr et Swedes (ou Svaers). Ces échanges commerciaux ont également apportés de nouvelles idées et croyances. Ainsi, la parole du Christ commence à être connue par endroit en terre danoises.

Les nouvelles idées, savoirs et croyances ont tendance à diviser les communautés. Dans une période d’instabilité politique, le choc de culture est encore plus fort. Et l’adoption de nouveaux principes ne se fait pas toujours pour de bonnes raisons.

De plus, les récents conflits entre Francs et Saxons, pour des raisons religieuses ont filtré chez les Danes soulevant des nouvelles interrogations et craintes sur le plan militaire.

 

  • Gouvernance politique : Féodal, mais sans Roi actuellement
  • Capitale : Roskilde, capitale historique politique ; Ribe, capitale économique
  • Principales cités : Roskilde, Hleidra et Odense sont les grandes cités historiques de Rois et Jarls du Danemark. Toutes trois sont situées dans les îles du Kattegat. Lund et Ahus sont les principales cités de Scania. Ribe et Viborg sont des villes du Jutland qui ont une grande importance économique. Storholmen est une cité plus récente ayant été formée le long de la côte en unissant des villages ou pacifiant des groupes de pirates. Skara est une des rares bourgade au centre des terres, entourée de forêts c’est le fief d’un clan très guerrier.
Au nord du Skagerrak se trouvent deux grandes et larges vallées, l’Ostfold et le Westfold se trouvent de part et d’autre de Kaupang, la prinipale ville Norvegr des fjords du sud. C’est depuis Kaupang vers l’ouest, puis vers le nord que s’étend la route du Nord ; le Norvegr.

Cette région comprend un grand nombre de petits royaumes, qui sont constituées d’au mieux une poignée de villages. De nombreux habitants de cette région désespèrent de voir arriver un vrai meneur qui rendrait honneur, richesse et reconnaissance à ses habitants.

Les fjords entretiennent efficacement les petites communautés, mais ne sont pas idéal pour le commerce ou le développement. Les grands navigateurs Norvegr ont rapporté des merveilles de leur commerce avec les Danes ou d’autres royaumes plus éloignés. De nombreux explorateurs Norvegr repoussent les frontières du monde connu par les vikings, ce qui ne fait que accroitre le désir des gens de briller plus dans ce monde.

Les communautés de cette région sont plus traditionelles que les Danes. Elles sont très croyantes, souvent supersticieuses et s’auto-gèrent localement. Les jarls ou hersirs sont choisis parmi les habitants par les représentants des clans ou familles. Les volvas et godis ont une grande influence sur les gens et leur pensée. Pour les habitants, les montagnes et forêts sont habités par des créatures mythologiques. Les gens croient aux trolls et aux alfes. Ils sont conscient que Odin et les dieux peuvent marcher sur Midgard.

Etant souvent isolés, car l’hiver empêche la navigation et il y a peu de voyageurs étrangers effectuant les longues distances, les Norvegr apprécient les nouvelles de l’extérieurs fournies par les skaldes. Ces derniers sont généralement respectés, et constatent une certaine naïveté chez ces nordiques peu exposés aux autres cultures.

Bien qu’il y ait beaucoup de navigateurs, chasseurs, explorateurs et chasseurs parmi les Norvegr le métier de guerrier est souvent secondaire. Chacun doit savoir se défendre, mais peu font des armes leur profession. Il est de ce fait rare d’avoir un équipement de guerre. Un bouclier en bois avec une hache, voire une lance. Pour les plus riches éventuellement une épée, mais les armures et casque ne sont pas des investissements intéressants pour les Norvegr.

 

  • Gouvernance politique : petits royaumes non fédérés
  • Capitale : aucune
  • Principales cités : Kaupang (ce qui veut dire comptoir) – ville au débouché de l’Ostfjord et du Westfjord ; plus grande ville de Norvegr. Klepp – ville côtière et important port. Bergen/Bjørgvin – région composée d’îles et particulièrement pluvieuses était la région la plus au nord atteignable en hiver. Trondheim – un kaupang (comptoir) qui commerce avec les Samis et sert de base vers des expéditions de chasse à la baleine, morses ou phoques.
Les terres des Swedes se sont développées lentement autour de l’influence d’Uppsalla. La région est composée de nombreux petits cours d’eau et de centaines de petites îles. Dès la navigation maîtrisée, les Svaers ont pu étendre leur influence dans la région.

Une lignée de Roi, dit les Rois sorciers a dirigé la Suède pendant des siècles. Sur la fin de cette lignée, souvent controversée, mais puissante et crainte ; Ingjald et sa fille Asa terrorisaient la population. C’est Ivar Vidfamne, qui mit fin à cette lignée en brulant Ingjald et Asa vivant dans leur maison longue. Par la suite Ivar devint roi des Swedes. En grand guerrier désirant plaire à Odin, il conquit les terres du Danemark, reçut l’allégeance du Jarl de Kaupang, Visby et Köpingsvik. Il insita ses opposants à créer des comptoirs loin de Suède. Sa fin lui fur prédit par une vision et c’est en compagnie d’un de ses fidèles guerrier qu’il disparut en terres Baltes.

Suite à la disparition, une année plutôt chaotique vit la venue d’un jeune homme nommé Harald. Petit fils d’Ivar par sa fille Audr, ce jeune homme de quinze ans eut quelques peine à s’imposer auprès de seigneurs plus anciens. Mais son habilité tactique, charismatique et guerrière lui permirent de fédérer la plupart des terres que son grand-père avait uni.

Bien que Roi du Danemark et de Suède, Harald fit de Roskilde au Danemark sa capitale. Il mit en place Sigurd Rhing, un proche comme Jarl d’Uppsala et des terres voisines. Les deux hommes s’entendaient très bien. Mais pour leur quotidien, les swedes n’avaient à faire que à Sigurd. De ce fait, la bataille de Bråvalla et la mort de Harald ne changèrent pas la situation et vie quotidienne des Svaers.

Par contre, beaucoup de personnalités de Suède, y compris Sigurd voient l’opportunité de faire d’Uppsala la nouvelle capitale du royaume de Suède-Danemark. Mais la situation est fragile et les allégeances à Sigurd n’ont pas encore été faites. Le prochain Althing est donc critique pour sceller l’avenir du royaume de Harald et faire de Sigurd son heritier.

Les svaers sont un peuple qui a une sombre histoire. Ils ont subi le joug de Rois-Sorciers tyraniques et ont vécu des difficultés économiques liés aux conquêtes d’Ivar. Mais ils sont également fiers. Fiers de leurs comptoirs et explorations vers l’est. Fiers d’avoir parmi les meilleurs artisans et fiers d’avoir Uppsala comme capitale.

Uppsala est un centre de savoir artisanal. Le commerce avec les Baltes, Saxons et Slavs a permis l’importation de nouveaux matériaux et techniques. La ville étant grande, il y a des gens qui vivent uniquement de leur artisanat. Ils ont développé un savoir faire qui est recherché de loin.

La ville attire aussi des pèlerins qui viennent prier au Temple d’Or d’Uppsala. La ville est bénie par Freyr, les prêtres sont ainsi parmi les plus influents et respectés. La vaste majorité des Swedes est attachée aux panthéon traditionnel. Ils croient aux présages des volvas, en l’existence de Dieux et de leurs signes et la puissance de formes de magies. Par contre, la plupart ne pensent pas qu’il y ait de monstres sur Midgard et tendent à penser que les autres Mondes sont hors de portée.

Militairement, les Svaers sont probablement le royaume le plus fort. Sigurd a gagné la bataille de Bråvalla et il est considéré comme un bon stratège.

 

  • Gouvernance politique : Féodal avec une délégation forte du pouvoir dans les régions éloignées
  • Capitale : Uppsala, capitale historique avec un importance culturelle et religieuse pour toute la Scandinavie
  • Principales cités : Höggom – importante ville côtière et port de la flotte royale. Vendel – ville en communication fréquente avec Uppsala mais mieux connectée sur la mer. Brika – un comptoir qui s’est beaucoup développé économiquement. Visby – une communauté installée sur l’île du Gotland, très croyants et bons navigateurs. Köpingsvik – île et communauté qui a abrité Harald durant sa jeunesse. Hölmgard – nouveau comptoir prometteur.
Aller à la barre d’outils