Les vikings sont des barbares crasseux et hirsutes… Archi FAUX

Bien au contraire, ils faisaient partie des plus propres d’Europe! John of Wallinford, Abbé de Saint-Alban, dit même d’eux qu’ils mettent à mal la vertu des femmes anglo-saxonnes, même les femmes mariées, par leur attractivité, car contrairement aux hommes anglo-saxons ils se baignent une fois par semaine, portent des habits propres et entretiennent leur barbe et leur cheveux quotidiennement.

Chez les vikings, le samedi est le seul jour de la semaine dont le nom n’évoque pas un dieu mais l’activité qu’on pratique ce jour-là: lördag, littéralement « le jour du bain ». Le viking se baigne donc hebdomadairement, le samedi, ce qui veut dire mine de rien bien plus souvent que beaucoup d’autres européens.

Le nettoyage des mains et du visage est quant à lui a priori quotidien, probablement au lever, et le Hávamál suggère que le nettoyage des mains avant le repas était aussi une pratique courante.

Ni crasseux, donc, ni hirsutes, les vikings. Trois accessoires de toilette sont possédés et utilisés quotidiennement par presque tous les individus, hommes comme femmes: le peigne, le cure-oreilles et la pince à épiler. On les conserve parfois à la ceinture ou attachés à une fibule en signe de richesse car ils peuvent être très finement ornés.

Les hommes peignent leur cheveux et leur barbe soigneusement. Ils portent leurs cheveux à longueur de nuque ou d’épaule sous la forme d’une coiffure soignée. Les dreads, tresses ou cheveux très longs avec lesquels on aime aujourd’hui les imaginer ne semblent pas être une réalité historique, même si on sait désormais qu’il n’y avait pas vraiment de normes, hormis que les cheveux très courts étaient réservés (et imposés) aux esclaves, y compris les femmes. Quant à la barbe, elle est taillée à la longueur qui sied le plus à l’homme et parfois absente à la faveur d’une moustache. On favorise le côté pratique parfois, les guerriers préférant porter leur barbe et leurs cheveux plus courts pour qu’ils ne soient pas saisis en plein combat. Mais en dehors de cela, le viking prend apparemment soin de son apparence et être attractif.

Les femmes portent leurs cheveux longs. Les jeunes filles les conservent libres ou tressés alors que les femmes mariées les rassemblent en chignon. Si l’on lit souvent que ces dernières se couvrent aussi la tête d’un bonnet ou d’une étoffe en symbole de leur statut marital, il semblerait que ce soit surtout le cas dans les communautés chrétiennes et non pas universel.

Les vêtements sont propres et soignés, même si souvent simples. Et on sait que les vikings qui pouvaient se le permettre affectionnaient particulièrement les étoffes exotiques comme la soie.

Les écrits arabes attestent également de la présence de tatouages, formés d’entrelacs classiques de l’art nordique. Des lettrés arabes notent même qu’hommes comme femmes font usage de khôl autour de leurs yeux pour des raisons esthétiques et se décolorent les cheveux (et même la barbe pour les hommes). Enfin, ils aiment les bijoux et les signes extérieurs de richesse… si tant est qu’ils soient en mesure de se le permettre.

On est donc en définitive très loin du barbare hirsute, bien au contraire!

Déjà inscrit.e à notre saga? Non? La feuille d’inscription est ici.

Aller à la barre d’outils